Horse Green Life

Le site des poneys et chevaux qui vivent au pré

L’occlusion œsophagienne du cheval

Egalement appelée « Bouchon Œsophagien », l’occlusion de l’œsophage du cheval est une situation relativement urgente ! Il s’agit d’un aliment ou autre, qui obstrue l’œsophage du cheval, l’empêchant ainsi de manger ou boire.

⚠️ Il est vrai qu’un cheval qui fait une occlusion œsophagienne ne va pas y passer dans les minutes qui viennent. Il est toutefois impératif de contacter un vétérinaire, si votre cheval n’arrive pas à se décoincer tout seul dans les minutes qui suivent le bouchon.🩺⚠️

 

Les symptômes de l’occlusion œsophagienne

Une occlusion œsophagienne du cheval peut se manifester sous différentes formes :

  • Difficulté à déglutir
  • Signes d’anxiété
  • Spasmes
  • Tête basse, encolure allongée
  • Repas pas terminé
  • Toux

Au bout de plusieurs minutes d’occlusion, on peut également observer :

  • Du « jetage » par les naseaux : La salive du cheval continue d’affluer vers l’estomac, mais le bouchon l’empêche de passer. L’œsophage se rempli donc au fur et à mesure et au bout d’un moment, il « déborde ». Le cheval ne pouvant pas régurgiter par la bouche, le seul chemin possible est le nez. C’est pour cela qu’on voit un liquide gluant mélangé à de la nourriture qui sort par le nez
  • Sudation : Le cheval ou poney va se mettre à transpirer.

J’ai eu l’occasion d’expérimenter l’occlusion œsophagienne du cheval avec Kobé, ma ponette beaucoup trop gloutonne, avec ses granulés… ! 😫 Dans son cas, ça a été très impressionnants, elle a commencé par essayer de déglutir sans succès (le bruit que ça faisait était très impressionnant). Au bout de quelques secondes, Kobé a eu de violents spasmes, la tête basse, elle se jetait soudainement en arrière en tordant l’encolure. J’ai d’ailleurs cru qu’elle allait s’écrouler par terre à plusieurs reprises. 😓

Mon premier reflexe a été de penser qu’elle s’étouffait, vu la panique et les fortes réactions. Je me voyais déjà perdre ma jument dans les minutes suivantes ! J’ai alors placé ma main près de ses naseaux, pour voir si elle respirait toujours. Quel soulagement quand j’ai constaté que l’air passait toujours…! Voyant qu’elle ne s’en sortait pas toute seule, j’ai appelé mon vétérinaire après 5-10min de bouchon. 🩺

 

Les premiers gestes

Avant d’appeler le vétérinaire

En cas d’occlusion œsophagienne du cheval, les premiers gestes avant d’appeler un vétérinaire :

  • Retirer toute forme de nourriture (ou mettre un panier au cheval)
  • Essayer de masser l’œsophage : dans certains cas, cela peut déliter le bouchon et le faire passer.
  • Faire marcher le cheval : cela va détendre le cheval, l’encolure va se décontracter et dans certains cas le bouchon se résous de lui-même.

💉 Si vous avez les connaissances nécessaires, vous pouvez administrer à votre cheval un antispasmodique. 💉

Si le bouchon ne passe pas

Si malgré vos gestes de premier soin, le bouchon ne passe pas :

  • Appeler le vétérinaire 🩺 : il vous demandera de décrire tous les symptômes, pour évaluer le degré d’urgence. Généralement, si ce n’est pas passé tout seul, il se déplacera assez rapidement.
  • Trouver un box : pour que le cheval puisse être au calme et se reposer après l’intervention du vétérinaire.
  • Préparer de l’eau tiède : pour que le vétérinaire puisse l’utiliser afin d’effectuer un sondage naso-œsophagien.

Les soins vétérinaires

Votre vétérinaire va commencer par un examen médical, pour constater le bouchon. Une fois le diagnostique posé, il administrera à votre cheval un anti-spasmodique 💉, qui calmera les spasmes et détendra l’encolure.

La seconde étape est de sédater 💉 le cheval, afin qu’il garde la tête basse. Il est primordial que la tête reste plus basse que l’estomac, pour l’étape suivante.

Le sondage naso-œsophagien consiste à insérer un tuyau dans une narine, puis dans l’œsophage. Le vétérinaire va pousser le tuyau jusqu’au bouchon. Ensuite, il y a deux possibilités :

  • soit il va injecter de l’eau tiède à proximité du bouchon pour le ramollir, puis l’évacuer par la sonde
  • soit il va pouvoir repousser le bouchon jusque dans l’estomac et va ensuite le vidanger en injectant de l’eau tiède dans l’estomac, puis en le laissant se vider par la sonde

Pour en savoir plus sur le sondage naso-œsophagien, je vous invite à regarder cette vidéo (en anglais) que je trouve très explicite. 

Une fois le bouchon passé, il est possible que votre vétérinaire mette votre cheval sous antibiotique, afin de prévenir d’une infection pulmonaire.

Rappel d’anatomie de l’œsophage

Pour remettre les choses dans leur contexte, l’œsophage est le très long conduit par où passe la nourriture pour aller dans l’estomac. Chez le cheval de taille moyenne, il fait environ 1m30 !! 😵 Voici un petit schéma de ce que ça donnerait sur Kobé (Madame occlusion), avec son œsophage en rouge.

L’œsophage du cheval se situe généralement du côté gauche, raison pour laquelle lors d’une obstruction de la partie cervicale de l’œsophage, on peut sentir la boule d’occlusion du côté gauche de l’encolure. Il est constitué de trois zones :

  • Cervicale : le long de l’encolure
  • Thoracique : traverse la cage thoracique
  • Abdominale : juste avant l’estomac

Lors d’une occlusion œsophagienne, un aliment ou un amas de nourriture se bloque dans l’œsophage. Plus aucun aliment ou eau ne peut passer.

Les causes de l’occlusion œsophagienne

Le bouchon œsophagien du cheval peut avoir différentes causes :

  • Granulés : la nourriture sous forme de granulés a tendance à s’agglomérer et peut occasionner des bouchons.
  • Pommes non coupés : notamment les petites pommes, qui risquent de ne pas être mâchées avant d’être avalées.
  • Cheval glouton : un cheval très gourmand va avoir tendance à avaler son repas tout rond.
  • Nourrissage après avoir été sédaté : un cheval qui vient d’être sédaté
  • Rétrécissement de l’œsophage : certaines pathologies peuvent entraîner un rétrécissement de l’œsophage, ce qui augmente le risque d’occlusions (kystes, abcès, tumeurs, etc…).
  • Problème dentaire : une nourriture mal mastiquée a plus de chance d’engendrer un bouchon.
  • Cheval âgé, dont l’œsophage fatigue : avec le temps, nos chevaux perdent du tonus et parfois leur œsophage devient un peu fainéant.

Bien souvent, c’est une combinaison de plusieurs facteurs qui va engendrer l’occlusion œsophagienne chez le cheval. Par exemple, dans le cas de Kobé, c’est la combinaison granulés + poney glouton qui a généré son bouchon.

Il est très important de comprendre les causes de l’occlusion de son cheval, afin de pouvoir réduire au maximum le risque de récidives. La multiplication des bouchons œsophagiens peut entraîner des dégâts, comme des ulcères œsophagiens.

 

Complications post-bouchon

Même si l’occlusion œsophagienne du cheval se soigne plutôt facilement avec un sondage naso-œsophagien, il peut y avoir des complications :

  • Infection des poumons – plus l’obstruction dure longtemps, plus il y a de risques. L’infection pulmonaire provient d’aliments qui font fausse route et parviennent dans les poumons. Il s’agit de la complication la plus grave et dans ce cas, la pronostic vital du cheval est clairement engagé. Votre vétérinaire pourra mettre votre cheval sous antibiotique en prévention, s’il estime que l’occlusion a duré trop longtemps. 💊
  • Ulcération œsophagienne – peut arriver dans le cas de bouchons chroniques.

Conclusion

Le bouchon œsophagien est une urgence vétérinaire, même si le cheval n’est pas en danger immédiat de mort. Il est important de savoir détecter les symptômes et de réagir rapidement, afin d’aider votre cheval à se déboucher le plus rapidement possible.

Marine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page