Horse Green Life

Le site des poneys et chevaux qui vivent au pré

La fourbure

La fourbure est malheureusement une des causes principales d’euthanasie chez nos compagnons les chevaux et poneys. Cette pathologie est un véritable fléaux pour les équidés qui vivent la GreenLife au pré, notamment durant le printemps et l’automne. Pendant ces saisons, l’herbe est particulièrement riche et peut plus facilement engendrer des intoxications. Il est important de comprendre comment survient la fourbure, mais aussi de savoir en détecter les symptômes.

Cet article est une introduction la fourbure, pour les personnes qui ne la connaissent pas ou peu. Vous y trouverez les informations les plus importantes, comme ses symptômes, ses causes, ce qu’il se passe dans les différentes phases et comment cela se soigne. Pour des informations plus précises, je vous recommande le livre La Fourbure: Comprendre, Guerir, Prevenir de Remco Sikkel, qui est une référence en la matière.

Ceci est un lien d’affiliation, ce qui signifie que si vous commandez par là, vous nous donnez à toutes les trois un petit coup de pouce et le prix reste le même pour vous ! 🥰👍

Détecter une fourbure

Le cheval marche sur des oeufs

Le signe caractéristique des chevaux fourbus est la marche sur des œufs. Il a l’air comme coincé, il marche de façon très lente et semble hésiter à chaque pas.

Il ne veut pas se déplacer

Un cheval en crise de fourbure présentera également une réticence au déplacement, surtout pour tourner. Les virages lui sont tellement douloureux, qu’il refusera bien souvent de se déplacer en tournant sec.

La position campée

Lorsque la fourbure ne touche que les antérieurs (ce qui est le cas dans la majorité des crises de fourbure), le cheval va prendre une position dite « campée ». Il se penche en arrière, comme s’il allait s’asseoir. En réalité, cette position lui permet de déplacer une grande partie de sa masse sur l’arrière-main, afin de soulager ses antérieurs.

Position campée fourbure
Exemple de position "campée" d'un cheval fourbu. Source : http://crinsenfolie.canalblog.com/archives/2015/06/19/32242623.html

Comportement apathique

Le cheval a généralement l’air apathique et vous verrez qu’il reste isolé du groupe. Il limite ses déplacements et du coup il ne suit pas les autres et va rester dans son coin.

Le cheval en crise de fourbure reste couché

Lorsque la douleur est trop insupportable debout, le cheval en crise de fourbure passe beaucoup de temps couché. Le soucis est qu’il n’est pas du tout fait pour rester couché pendant de longues heures. Passé plus de 4h couché, il peut y avoir des risques de séquelles ou bien de colique. Il se mettra sur les flancs, pour soulager ses 4 pieds.

Voir photo ci-dessous de ma petite Jadounette pendant sa crise 😰. J’ai mal au ventre à chaque fois que je revois cette photo … ! Pour savoir comment nous avons fait face à sa crise de fourbure, c’est 👉 par ici. 👈 

 

Fourbure cheval couché

Changement de pieds d’appui

En position debout, un cheval ou un poney en fourbure change de pieds d’appui régulièrement. Vous le verrez toujours avec un pied qui repose moins que les autres et il en change très souvent.

Pieds chauds

Dans beaucoup de cas, les pieds sont anormalement chauds. Il suffit de poser la main dessus, s’ils sont chauds, cela peut être un indicateur.

Pouls digité marqué

Chez un cheval qui fait une crise de fourbure, le pouls digité est très marqué, alors qu’habituellement il est à peine perceptible. Il n’est pas aisé de prendre ce pouls pour une personne novice. Pour ma part, je ne m’y risquerai pas, car je ne sais pas à quoi cela ressemble en temps normal 🤔. De ce que j’en sais, il se prend en posant ses doigt sur le haut du paturon, légèrement sur le côté.

Dans tous les cas, la clé est de bien connaître son cheval et de l’observer. Quand on a un cheval qui passe habituellement beaucoup de temps à faire la sieste, on ne va pas paniquer parce qu’il est couché.  Une fois que l’on détecte qu’il y a un vrai soucis, ne pas hésiter avant d’appeler son vétérinaire. 😉👩‍⚕️

Les causes de la fourbure

Les causes de fourbure sont assez bien connues, en revanche, le mécanisme qui mène de la cause jusqu’à l’inflammation du pied sont encore assez floue. Après plusieurs heures de recherches sur cette pathologie, je n’ai pas pu trouver d’explication qui semblait clairement la meilleure. Dans tous les cas, il faut traiter le fond du problème (la cause) et pas uniquement les conséquences (l’inflammation du pied) ! 😉

Il existe plusieurs causes, qui peuvent mener votre cheval à une fourbure:

  • Surpoids OU boiterie prolongée sur un membre. La surcharge sur les membres (ou le membre opposé à celui qui est douloureux), peut entraîner une inflammation des pieds.
  • Accident alimentaire, lorsqu’un cheval ou poney se vide tout un sac de grains. La surconsommation d’aliments riches, va provoquer une intoxication alimentaire 🤢 qui libérera des toxines dans le sang.  Puis générera une inflammation dans les pieds.
  • Herbe trop riche OU ingestion en trop grande quantité 🌿. Dans ce cas, c’est un peu la même chose que lors d’un accident alimentaire. Faites très attention au printemps et à l’automne, à ces périodes l’herbe est très riche et notamment l’herbe rase, qui est la pire. Même ingérée en plus petite quantité que l’herbe haute, elle peut faire de gros dégâts.
  • Suite d’une maladie qui libère des toxines dans le sang. Elles vont engendrer la fourbure.
  • Syndrome de cushing. Les chevaux atteins de cette maladie sont beaucoup plus sujets que les autres à la fourbure. En effet, ils développent une résistance à l’insuline (qui permet de réguler le taux de glucides dans le sang), un peu comme les personnes diabétiques.
  • Dosage trop élevé de médicaments à base de corticoïdes

Ce qu’il faut retenir de la fourbure, c’est qu’il s’agit d’une inflammation du pied. Dans la majorité des cas, la fourbure est due à des toxines dans le sang. Les pieds du cheval étant très vascularisés et soumis à de fortes contraintes, c’est pas eux que l’inflammation se manifeste.

La mécanisme de la fourbure

Les différentes phases de fourbure

La première phase de la fourbure est invisible 🤔, il s’agit de l’installation de l’infection. Avant même l’apparition de quelconques symptômes.

La seconde phase, c’est la crise, l’inflammation du pied est bien présente, le cheval a mal ! 😳 Il faut réagir rapidement, sinon la pathologie risque d’aller encore plus loin.

La troisième phase est purement mécanique et irréversible : la bascule de la 3ème phalange. Avant que ma jument n’ait une fourbure, je ne m’étais jamais intéressée de près à ce qu’il se passe dans le sabot des chevaux et poneys atteint de fourbures qui vont jusqu’au dernier stade : la phase chronique.

La bascule de la 3ème phalange (P3)

Maintien de P3 par la chair feuilletée

S’il est certain que la 3ème phalange bascule (un nombre incalculable de radios le montrent), il existe plusieurs théories quant au mécanisme exact qui maintient la 3ème phalange dans le sabot. Et par conséquent, plusieurs théories sur le mécanisme de bascule. Dans la première version de cet article, je n’ai évoqué que la théorie du maintien de la 3ème phalange par la chair feuilleté. Mais je tiens tout de même à vous préciser qu’il en existe d’autres, qui sont moins décrites dans la littérature et qui auraient également leur place.

Pour mieux comprendre le phénomène de bascule, commençons tout d’abord par jeter un oeil à un pied de cheval (tout n’y est pas représenté), on y voit l’essentiel pour comprendre le mécanisme.

La 3ème phalange est maintenue dans le pied par la chair feuilletée. Cette chair est constituée de (attention, accrochez-vous !) kéraphylle et de podophylle, qui ensemble se maintiennent, comme du velcro. De cette façon, les os ne bougent pas dans le sabot.

Nous l’avons évoqué plus haut, la conséquence d’une fourbure est que le pied du cheval est inflammé. L’infection du pied, si on ne la traite pas rapidement, peut passer dans la phase 3 de la fourbure : la bascule de la 3ème phalange. A force d’être infectée, les chairs feuilletée et veloutée commencent à nécroser. Elles ne font plus office de support et la phalange, sous le poids du cheval, commence à bouger.

Animation de la bascule de la 3ème phalange

L’animation ci-dessous vous décrit les différentes étapes, de l’infection du pied à la bascule de la phalange chez le cheval atteint de fourbure.

  • 1ère étape : la phalange commence à basculer. On peut voir que l’espace entre la 3ème phalange et la paroi du sabot se réduit. Réduisant ainsi l’afflux sanguin dans le pied. Cela ne fait qu’amplifier le phénomène de nécrose des chairs feuilletée et veloutée.
  • 2nde étape : sous l’effet de la bascule, la couronne et la sole commencent à se déformer
  • 3ème étape : les déformations de la couronne et la sole entraînent une pousse totalement anormale du pied, en forme de sabot de bois (pour humains)

Je vous ai épargné la dernière étape, où la phalange peut carrément percer la sole. Dans ce cas de figure malheureusement l’issue est dramatique…

Comment traiter cette pathologie ?

1ère étape : Faire passer la crise de fourbure

Il est impératif de contacter votre vétérinaire, pour qu’il puisse ausculter votre équidé. Ne prenez pas une fourbure à la légère. 😉

    • Soulager le cheval : avec des anti-inflammatoires et des « pansements » sous les pieds. Ci-dessous un exemple de pansement, posé par un vétérinaire.

 

    • Régime obligatoire !! Mettez votre cheval sur un terrain sans herbe, ou dans un paddock, avec des rations de foin (évitez de lui donner à volonté).
    • Bains d’eau froide, si les pieds sont chauds

2nde étape : Établir une stratégie long termes

Les périodes les plus critiques pour un cheval qui est sujet à la fourbure, sont au printemps et à l’automne. Pendant ces deux périodes, l’herbe est très riche et pourrait très facilement faire repartir en crise votre équidé. 😰 Il faut alors éviter de mettre son cheval à l’herbe dans ces périodes-là et leur donner du foin. Une fois l’herbe moins riche, repasser progressivement sur de l’herbe.

Pour aider un cheval dont les pieds restent sensibles après une fourbure, on peut envisager l’utilisation d’hypposandales, qui soulageront les pieds de votre équidé.

Marine

3 réflexions sur « La fourbure »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page